Réflexion & concert The Inspector Cluzo


Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous une belle victoire.
Cela vous semblera peut-être petit ou insignifiant mais pour moi, cela représente beaucoup !

Le jour où la procrastination a eu raison de moi

Il y a environ un mois, je me suis rendu compte qu’un concert auquel je souhaitais assister était complet.
J’étais particulièrement frustrée et en colère contre moi-même. Effectivement, cela faisait des mois que je planifiais d’acheter ma place mais je repoussais toujours l’achat.

Ainsi, j’ai pris la décision de faire tout ce qui était en mon possible pour essayer d’y aller tout de même.

Tout donner pour ne pas avoir de regrets

À la suite de ma résolution, j’ai mis en place un plan d’actions.

Première action: A priori, le plus simple dans les cas d’évènements complets, c’est de mettre une alerte au cas où quelqu’un revende sa place.

Deuxième action : J’ai contacté le groupe de musique directement. Dans certains cas, ils ont des invitations ou places qu’ils peuvent distribuer.
Ils m’ont rapidement répondu pour me demander de contacter directement les organisateurs de la soirée.

De ce fait, nous sommes rendu à la troisième action: contacter les organisateurs de la soirée.

Cogitations & tourments

À vrai dire, je n’étais pas sereine. J’étais partagée entre mon envie d’obtenir une place quoiqu’il en coûte et le fait de passer pour une lourdingue insistante
L’une de mes grandes peurs à ce niveau-là, c’était de contacter les personnes avec mon nom et prénom visible. J’avais l’impression que si ça ne marchait pas, mon nom circulerait pour dire « Attention attention, cette fille-là est sans gêne et fait des demandes abusées. »

Mais à bien considérer les choses, c’était un peu prétentieux de croire que les gens à qui j’envoie un e-mail ont du temps à perdre à essayer de « me faire une mauvaise réputation ». Réputation qui, en soi, est inexistante. Je suis une parfaite inconnue et anonyme dans « La vraie vie » comme diraient Bigflo & Oli.
J’étais en train d’avoir des craintes, de me faire mon propre film dans ma tête avec ma peur du rejet.

Comme vous pouvez certainement vous en douter , j’ai pris contact avec les organisateurs du concert.
Ma question à ce moment là c’était: « Pour quelle raison, ils pourraient avoir envie de me donner une place ou invitation? Quelle peut-être ma valeur ajoutée ? »
Si bien que j’ai proposé de prendre des photos bénévolement pendant la soirée. Mon contact avait l’air intéressé mais je n’ai plus eu de nouvelles par la suite.

Récolter le fruit de mes efforts

La veille du concert, je me couche avec une certaine déception.  Après tout, on ne peut pas toujours obtenir ce que l’on veut. Déception jusqu’au moment où j’ouvre ma boite mail le  jour J.

« Tu auras une invitation à ton nom si tu veux venir prendre des photos ».

Waaaaahouuuu YES YES YES.

Vous avez désormais deviné la suite, non ?

C’est avec une immense joie que je me suis rendue au concert le soir.
Seule là-bas, je me sentais mal à l’aise. J’avais également l’inquiétude de ne pas réussir les photos. J’ai d’ailleurs appelé ma soeur pour qu’elle me tienne compagnie dans mon malaise solitaire avant le début du concert.

Incroyable, non ?
En somme, lorsque l’on met nos pensées et notre énergie à notre service, on obtient des résultats.

Première partie: No Mady

Deuxième surprise ce soir là, le groupe malgache No Mady réalise la première partie.
Je me suis sentie connectée à mes origines. A nouveau, j’ai eu envie d’apprendre le malgache. Partir en voyage à Madagascar, redécouvrir la nature du pays.

Des rockeurs proche de la Terre

Mon article n’a lieu que parce que j’ai pu les voir en concert alors il est temps que je vous les présente.

Ils s’appellent The Inspector Cluzo et sont très engagés. Ils n’hésitent pas à donner leurs opinions et ne sont pas là pour plaire à leur public ou vivre dans le mensonge. Quand ils ne sont pas en tournée, ils travaillent à leur ferme Loucasse.

Agir local pour penser global

C’est leur devise. Nous pouvons tous agir à notre niveau. En prime, j’ai réalisé des photos dont je suis assez fière.

En un mot: gratitude. Je suis très reconnaissante pour ce bel évènement.

En fin de compte, le message que j’aimerais vous transmettre c’est de croire en vous. Faites vous confiance. Si vous avez peur d’agir, c’est normal. La peur n’est pas un frein, c’est un bel indicateur d’évolution vers la meilleure version de soi-même.

Je vous transmets de belles ondes et de l’amour, j’en suis remplie dans l’immédiat!