J’ai testé pour vous… L’improvisation collective


Dans le fond, l’improvisation, on en pense quoi ?

L’improvisation… Ce mot suscite des émotions très différentes selon les personnes. Il peut attiser la curiosité, l’admiration, l’inspiration mais aussi la peur, l’inquiétude et le rejet.

Il y a quelques semaines, j’ai vu un atelier organisé sur Nantes passer dans mon fil d’actualité. 

Improvisation : Outils de développement personnel/professionnel

Je n’ai pas réservé tout de suite. L’envie était pourtant bien présente mais je me suis d’abord poser plusieurs questions:

  • Vais oser y aller seule ?
  • Ai-je vraiment envie de faire de l’improvisation ?
  • Est-ce que je ne serais pas mieux à me reposer chez moi devant Chillfix ?

Vous l’aurez compris, ce qui m’a traversé l’esprit, dans un premier temps, c’est une armada d’excuses pour ne pas y aller. 

Pourquoi ? Parce que l’improvisation me faisait peur. J’avais associé le mot improviser avec vulnérabilité. De même, je l’associais volontiers à la peur du regard des autres et la peur du jugement

J’aime sortir de ma zone de confort et faire de nouvelles expériences donc j’ai réservé ma place. Cela dit, comme je connaissais l’organisateur, je lui ai envoyé un message pour être rassurée.

Pas d’inquiétude, on va jouer avec des outils de l’impro tous ensemble et en même temps, on ne va pas jouer de l’impro en tant que telle. Pas de raison de stresser, d’autant plus que ce sera mon rôle de vous mettre à l’aise donc laisses-toi aller. :-) 

– Jordane Mille

Le fameux lâcher prise… Un point à travailler pour beaucoup d’entre nous. (moi y compris)

Enfin, le simple fait de savoir que les exercices seront à réaliser tous ensemble est rassurant en tout cas.

Le jour J arrive. Nous sommes toutes réunies dans une salle à la conciergerie du parc. Et oui, j’ai bien dit toute. En dehors de notre animateur, c’est un beau cercle de femmes qui a été réunis. Cela apporte un petit côté sororité à l’évènement. 😉

Déroulement de l’atelier

La séance s’est déroulé selon trois axes:

  • Échauffement : on réveille son corps et on agite nos neurones. C’est le moment où l’on créé une bulle bienveillante, hors du temps. L’atelier c’est une parenthèse où l’on peut mettre ses tracas quotidiens de côté.
  • Mise en énergie : entre chaque exercice, le groupe est dynamisé pour garder un esprit ouvert et créateur.
  • Exercices thématiques : travail sur un point particulier comme l’écoute, la confiance en soi et aux autres, la rapidité de réflexion etc.

Nous avons démarré la séance par un “ice-breaker” afin de connaitre les différentes participantes avant de commencer l’échauffement. Les mises en énergie avaient lieu de temps en temps pour que chacune d’entre nous garde son dynamisme. Enfin, pour favoriser le développement de soi: les activités thématiques.

Ces dernières nous permettent d’associer des idées instantanément, de se couper de la peur du jugement et de se déconnecter de son mental. On associe des gestes à des mots, nous pratiquons des exercices pour développer la confiance entre chacune des participantes. Par exemple, à tour de rôle, nous endossons un masque de marionnette ou incarnons un arbre qui tombe. Nous devons accepter de sortir de notre contrôle habituel pour laisser les autres nous guider.

Le temps est passé très vite et j’étais presque déçue de devoir arrêter. 🙂

La place de l’égo dans nos vies

Une des choses qui m’a le plus marqué avec l’improvisation est la nécessité de mettre son ego de côté. L’ego c’est cette petite voix dans votre tête qui parfois vous empêche de vous accomplir pour X raisons. Parce que vous ne voulez pas avoir l’air ridicule ou qu’il ne faut pas avoir “d’échecs” dans votre vie. 

L’improvisation permet de dédramatiser le fait d’échouer. L’échec étant une perception qui nous est propre, il est intéressant de choisir de changer d’état d’esprit sur ce sujet. Il n’existe pas réellement d’échecs, seulement des apprentissages. 🙏

Bilan de cette première expérience

Cet atelier c’était:

  • un moment privilégié avec moi-même et les autres
  • une bulle d’indulgence où j’ai pu être “moi”, sans pression
  • un moment d’introspection pour prendre du recul et mettre de côté l’auto-critique dans ma tête
  • des rires et beaucoup de joie

En soi, l’improvisation est un outil comme un autre pour nous aider à devenir la meilleure version de nous-même. Le développement personnel comprends l’ensemble des méthodologies permettant de travailler sur nous. On peut choisir de lire, écrire, partager ou… improviser!

Pour aller plus loin


Depuis peu, je propose gratuitement des séances de “coaching”. (Sur Nantes ou par Skype) Si vous êtes intéressé, je vous invite à aller sur cette page pour m’envoyer votre souhait. Je vous contacterai pour prendre rendez-vous. ✨