Sélectionner une page

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui revient fréquemment dans nos vies affectives : la jalousie.

Vous avez sûrement déjà entendu ou peut-être même dit : 

  • “J’en ai marre d’être jaloux.se”
  • “De toute façon la jalousie, ça fait partie de moi, il faut me prendre telle que je suis”
  • “Ma jalousie me pourrit la vie”
  • “Mon copain/Ma copine est jaloux.se, c’est invivable”
  • “Depuis que j’ai été trompé, je suis particulièrement jaloux.se” etc.

La jalousie est une émotion et elle ne fait pas partie des plus agréables à vivre. Notamment, par le fait qu’elle génère chez nous des comportements que nous pouvons avoir tendance à mépriser.

C’est pourquoi, j’ai eu envie d’aborder ce sujet.

Qu’est-ce que la jalousie ?

Je vais donc commencer par vous donner une définition de la jalousie. 

La jalousie est une émotion qui fait partie des peurs. En amour, c’est un sentiment qui est fondé par le désir de posséder la personne aimée. Cette émotion repose également sur la crainte de perdre la perdre la personne au profit de quelqu’un d’autre.

C’est un sentiment qu’il faut différencier de l’envie.

L’envie c’est désirer quelque chose qu’on a pas. Là où la jalousie, c’est posséder quelque chose avec la peur de perdre ce quelque chose.

Par exemple, quand on est enfant, on peut posséder l’entièreté de l’attention de nos parents et craindre de perdre cette dite attention avec l’arrivée d’un nouvel enfant. 

On peut également être en relation amoureuse, exclusive ou non, et craindre de perdre l’attention de notre partenaire s’il y a une belle femme ou un beau garçon qui passe dans les parages.

Pourquoi ressent-on de la jalousie ?

Je ne sais plus si je l’ai déjà dit mais les émotions que nous ressentons sont à notre service. La jalousie, elle, va intervenir afin d’établir un climat de confiance dans nos relations.

Ce sentiment survient lorsque nous nous demandons si notre partenaire est fiable.

Cela peut être ressenti parce que :

  1. Un.e partenaire a effectivement mis à mal à la confiance au sein de la relation en ne respectant pas le “contrat de la relation”
  2. Pas de confiance envers autrui de manière générale

La jalousie est un sentiment qui porte l’ensemble de son attention sur un partenaire là où l’envie, que j’évoquais précédemment, est tournée vers les autres. On envie une ressource qu’on n’a pas ou qu’on pense ne pas avoir.

L’impact de la jalousie dans le couple

Ce qu’il faut bien comprendre avec la jalousie, c’est que c’est une souffrance incroyable pour la personne qui la vie.

La jalousie vient ébranler les fondations même de la relation et par ricochet, cela fait souffrir la personne en face. 

Dans une relation amoureuse, la jalousie nous fait penser qu’on a tellement peu de valeur que quelqu’un d’autre va rafler la mise qu’est notre partenaire. 

Les comportements de la personne jalouse

Une personne jalouse est d’une certaine façon, prise en otage par sa blessure intérieure. Les comportements que cette personne va adopter vont être insupportables. Autant pour l’autre que pour elle-même.

Pour ne citer que quelques exemples très communs de personnes jalouses, il va y avoir le fait de :

  • fouiller le téléphone
  • empêcher l’autre de sortir
  • engendrer une agression lorsque l’autre s’émerveille devant quelqu’un d’autre
  • vouloir contrôler les façons de s’habiller 
  • demander des comptes régulièrement

Ces comportements ont pour objectif non pas de nuire à l’autre mais plutôt atténuer la jalousie ressentie. Malheureusement, c’est précisément cela qui va faire que la connexion avec l’autre se perd.

C’est-à-dire que la personne jalouse a très peur de perdre le lien, ce qu’elle recherche à tout prix c’est le lien avec l’autre et elle est au contraire, en train de faire en sorte que le lien soit de moins en moins présent.

Les demandes de la personne jalouse

La personne qui est jalouse essaye de prendre le contrôle de la relation. Ce qu’elle demande à l’autre c’est d’être une priorité. Sauf que les comportements adoptés font que l’autre prends la distance parce que ce n’est pas vivable. 

Il y a un mot dont j’aimerais vous parler qui est : la compersion. Il s’agit de l’inverse de la jalousie. C’est le sentiment ressenti lorsqu’une autre personne manifeste de la joie ou ressent du plaisir.

C’est-à-dire qu’on arrive à être content.e pour l’autre.

On se réjouit de la joie que la personne vit. C’est quelque chose qui, j’ai l’impression en tout cas, se développe beaucoup dans des relations libres, polyamoureuses, non monogames etc.

Je pense qu’on a tous intérêt à cultiver notre compersion. Cela dit, pour les personnes jalouses, la compersion n’est pas possible parce qu’on voit les personnes autour de nous comme des rivaux ou rivales. On ne peut pas avoir de compersion quand on voit une personne merveilleuse comme celle qui va rafler la mise plutôt que nous.

En soi, il est possible de voir les autres dans leur beauté. Apprécier la beauté tant intérieure qu’extérieure d’une personne, ne retire en rien notre valeur personnelle.

La posture à adopter pour atténuer la jalousie

Dans une démarche de jalousie, on est en permanence dans de la comparaison mais aussi dans de la compétition. 

On sème des graines de “Je suis mieux” et “Je suis moins bien que”. Cela nous mets donc dans un monde où on est dans un combat permanent pour émerger, pour sortir du lot.

C’est épuisant, fatiguant et sur le long terme, on finit par rendre les armes en étant complètement vidé de notre énergie vitale.

Un.e partenaire qui fait face à quelqu’un qui exprime de la jalousie aura intérêt à ne pas accepter des conditions telles qu’éviter de sortir, cacher sa beauté etc.

S’iel le fait, cela pourrait venir confirmer à la personne jalouse qu’elle a des raisons de s’inquiéter et que cela comporte un risque de laisser l’autre être. Cela entretiendrait donc une spirale sans fin où l’autre doit faire attention et perpétuer ses actions liées à la jalousie.

Poser ou rétablir des limites

Dans le cas où la personne est jalouse de par une ou plusieurs actions qui lui ont donné des raisons de s’inquiéter alors il est important de rétablir le cadre et les limites de la relation.

La jalousie c’est une émotion qui mélange colère et peur. La colère pour une limite qui a été franchie et la peur pour la sécurité affective qui est menacée.

Une des premières choses à identifier déjà c’est quelle conscience a la personne vis-à-vis de son comportement.

  • Est-ce qu’elle se rend compte de la limite franchie ? 
  • Que compte-elle faire pour honorer la confiance qui lui avait été donnée ?

Dès lors que l’on dispose de ces informations, on peut rétablir le contrat pour la relation. 

  • Qu’est-ce qu’on autorise sans que l’un ou l’autre se sente perdant.e ?
  • Qu’est-ce qui vient trahir la confiance ?
  • Quel temps on accorde pour la relation ?

Ces différentes questions sont là pour identifier le pacte, le contrat du couple. Je pourrais vous en parler plus en détail dans un prochain épisode si vous le souhaitez.

Rassurer la personne jalouse

J’en arrive enfin aux actions qui peuvent être mises en place pour rassurer une personne jalouse. 

Être jaloux.se ce n’est pas qu’une question de confiance et d’estime de soi. On peut avoir confiance en soi, en l’autre, avoir une bonne estime de soi-même et pour autant de temps en temps avoir peur de perdre la sublime connexion qu’on a avec notre partenaire.

On n’a pas à se sentir nul.le ou idiot.e de ressentir de la jalousie. C’est une réaction naturelle mais aussi universelle. C’est un indicateur que quelque chose génère en nous de l’insécurité.

De fait, quand on ressent de la jalousie ou que quelqu’un en exprime. On peut (s’)aider à restaurer le sens de qui nous sommes.

C’est-à-dire regarder où se situe notre unicité. Comprendre qu’est-ce qui vient titiller la jalousie en nous pour savoir comment l’éviter et comment y remédier.

Vous pouvez par exemple dire à votre partenaire :

  • J’ai envie de t’aider à sentir que tu es aimé.e sans avoir besoin de me minimiser 
  • Je veux t’aider à sentir cet espace d’amour tout en respectant mon individualité

“Est-ce que tu pourrais m’indiquer des façons de te rassurer ?”

La liste des personnes clés à contacter

Un autre conseil pourrait être, pour la personne jalouse d’avoir des personnes clés à contacter en cas de crise de jalousie aiguë. 

C’est-à-dire appeler à l’aide des personnes pour avoir du réconfort. 

On en choisit plusieurs, j’aurais tendance à dire 3 c’est un bon chiffre, pour éviter d’ensevelir une seule et même personne de nos angoisses. Parce que potentiellement on risque de ne pas prendre compte des limites de la personne qui nous écoute, qui elle même a ses propres soucis et n’est pas à prendre comme une poubelle émotionnelle.

Les mots doux et le renforcement positif

On peut également demander à notre partenaire de nous envoyer ou nous dire des mots doux régulièrement. 

Il est même envisageable d’avoir un carnet prévu à cet effet pour relire les jolis mots et s’auto-rassurer.

L’obtention d’un avis objectif pour la prise de recul

Autre chose possible, vous pouvez aller chercher un avis objectif des situations que vous vivez de manière à prendre du recul.

Cette forme d’aide peut-être sous la forme d’un.e ami.e proche, d’une thérapie, de coaching ou autre. 

C’est vous savez ce qui correspond le mieux à vos besoins.

Apprendre à s’auto-parenter

Pour terminer, il sera bon pour la personne jalouse d’apprendre petit à petit, avec l’aide de son ou sa partenaire, à prendre soin d’elle-même.

Cette notion de prendre soin de soi semble parfois vague mais il s’agit en fait de faire toutes les choses qu’on aime et qui contribuent à développer notre monde intérieur. 

D’une certaine façon, en développant notre intérêt pour nous-même et notre vie, on réalise plus aisément à quel point on est une opportunité pour l’autre. À quel point on a de la valeur et surtout que c’est une chance de faire partie de notre vie. 

Nous avons tous des belles choses à offrir, il est important d’en avoir conscience.

Quand on aime notre vie, quand on vit pour nous, on en devient magnétique.

Je vous recommande cette lecture particulièrement pour identifier vos blessures :