Sélectionner une page
Dans cet article, je vous invite à découvrir la troisième étape du voyage du couple qui est la lutte de pouvoir.

Pour vous re-situer brièvement, lorsque des personnes décident de se mettre en couple, elles démarrent un voyage.

On parle de voyage du couple bien qu’on n’arrive jamais vraiment à une destination alors je vous propose peut-être de voir ça comme une aventure avec de nombreux rebondissements et des points étapes à franchir.

Lors de cette expédition amoureuse, il y a 5 escales et il faut savoir que 80% des couples ne dépassent pas la troisième phase, celle de lutte de pouvoir. 

Vous pouvez découvrir ce sujet sur le podcast ou par le biais de la retranscription ci-dessous.

Les étapes du voyage du couple

J’ai abordé précédemment les deux premières étapes de ce voyage.

Ce qui nous amène à la lutte de pouvoir.

Connaître ces différentes étapes et ce qui se joue lors de celle-ci est hyper important parce que plus on a conscience de celles-ci, plus on va être en mesure de les accepter quand elles surgissent.

Parce que bien sûr, ce sera pas toujours confortable mais en ayant conscience qu’il s’agit simplement d’une phase, cela évite de tomber des nues et d’être particulièrement surpris d’une période à l’autre.

Ce qui peut venir nuire à la relation c’est le fait d’avoir des attentes, de penser que tout va être formidable jusqu’à la douche froide de “en fait, c’est pas comme dans les films et médias, c’est possible que nos sentiments changent et que la guerre soit déclarée”.

Quand on peut anticiper, ça nous évite de subir le choc en plus de tous les éventuels bouleversements.

Le démarrage de la lutte de pouvoir

On entre donc dans une relation amoureuse, tout est beau, on est sur un petit nuage. On tombe de celui-ci pour remettre les pieds sur Terre, la chute peut être plus ou moins brutale.

Et on arrive sur cette nouvelle route qui est semée d’embûches : la lutte de pouvoir qui se nomme également période de confrontation.

Première chose déjà, c’est que quand on choisit ce chemin, c’est qu’on le fait en conscience. On s’est rendu compte lors de la désillusion que l’idéal qu’on s’est créé n’était pas réel.

Notre partenaire a des défauts qui sont en mesure de nous irriter fortement et on fait ce choix de conscient, de tout de même, rester avec l’autre. C’est là que le chemin vers l’amour vrai pour l’autre se concrétise.

Une étape source de frictions

On appelle cette étape lutte de pouvoir car il s’agit d’une phase pendant laquelle chacun des partenaires essaye d’imposer sa propre vision de la vie.

Chacun va vouloir obtenir gain de cause pour régler les problèmes selon son propre point de vue.

On va alors pointer du doigt tout ce qui ne nous arrange pas dans la relation. Nous chassons tous les défauts de l’autre. 

Il s’agit d’un combat qui démarre et le vainqueur a à gagner le dictat de la relation.

En d’autres termes, nous essayons chacun de conformer le couple selon nos propres attentes.

Les attaques et contre-attaques de la lutte de pouvoir

Pour y parvenir, nous allons accuser et attaquer l’autre. En réponse on aura contre-attaque et justification.

On entre dans une escalade où des petites choses en deviennent des grosses. On enquête consciemment ou non, à la recherche d’indices qui pourront prouver que l’autre est l’horrible personnage de l’histoire.

Vous vous en doutez, forcément, quand on cherche on trouve. Nous voulons préserver à tout prix notre individualité et l’autre semble être le barrage sur la route qui nous en empêche. 

Lors de la lutte de pouvoir, on agit en fonction de nos peurs. On agit par fermeture et jugement.

Nous ne sommes plus dans cette forme d’ouverture du début où on dit

  • “ah iel fait les choses comme ça, ok c’est différent de ma manière”

on a remplacé ce discours là par

  • “la bonne manière de faire c’est”
  • “c’est moi qui ait raison et iel a tort.”

La difficulté de la lutte de pouvoir

C’est une période compliquée pour plusieurs raisons.

On passe d’un aspect fusionnel où on se comprenait très bien.

C’était comme si on était sur la même longueur d’onde tout le temps.

  • On pouvait exprimer nos pensées aisément
  • On était dans un espace sécuritaire et bienveillant.

Une fragilisation de notre estime personnelle

Et là, bam ! Le drame. On est en permanence sur nos gardes, quand l’autre ouvre la bouche cela peut nous exaspérer.

On peut être régulièrement sur la défensive

  • “qu’est-ce qu’iel va encore me reprocher ? »
  • « Sur quel sujet, je vais en prendre pour mon grade aujourd’hui ? »
  • « Ce qu’iel aimait chez moi, aujourd’hui iel me le reproche et je ne sais plus comment me positionner”.

Une communication compliquée

Il faut aussi avoir en tête, que ce n’est pas toujours évident de bien communiquer.

De façon à être dans un climat d’ouverture parce que les sujets qui sont pointés du doigt nous heurtent. Nos blessures se réveillent au contact de l’autre.

C’est vraiment une période, qui n’est pas confortable. On passe notre temps à essayer de rapatrier l’autre sur notre terrain au lieu de contribuer à entretenir une base commune. 

Les issues possibles de la lutte de pouvoir

Il y a plusieurs issues possibles à cette phase : 

  • La séparation, pour plein de raisons possibles. 
  • La soumission, l’un ou l’autre des partenaires se plient face au dictat et subit. 
  • La résignation version agression : on reste ensemble mais on continue de se tacler indéfiniment. On espère faire entendre raison à l’autre à l’usure.
  • La résignation version couple fantôme : on met un terme à tout ce pique émotionnellement et on vit un peu parallèlement. On met sous le tapis les sujets sensibles, on se désengage de la relation mais on reste ensemble. 
  • Et enfin la relation consciente et intentionnelle. On prend nos responsabilités. On fait le choix de sortir de l’illusion que l’amour est une évidence, que ça va se construire tout seul et on se prépare à réellement accueillir la relation en faisant preuve d’intelligence amoureuse.

C’est bien sûr cette dernière option que je vous souhaite de choisir.

Dans le cas bien entendu où vous avez la même vision de l’amour. Ou si ça vous parle plus peut-être, vous êtes amoureusement compatibles. 

L’incompatibilité, ça pourrait être :

  • Quelqu’un qui veut des enfants alors que l’autre n’en veut pas.
    Il n’y a pas de négociation possible et de “je vais lui faire changer d’avis” qui tienne.
  • Une vision complètement différente du quotidien.
    L’un qui veut vivre avec l’autre qui n’a pas le même souhait.
  • Les projets et vision de l’avenir qui ne se rejoignent pas.
    Par exemple, l’un veut vivre en autosuffisance dans une ferme et l’autre veut autre chose. L’un veut faire le tour du monde pendant les 5 prochaines années tandis que l’autre veut s’installer quelque part et fonder une famille rapidement.

C’est ce type de choses qui peuvent être de l’incompatibilité en terme de vision de l’amour. Si vous avez un doute, vous pouvez m’envoyer un message de “est-ce que bla bla bla c’est de l’incompatibilité amoureuse ?”

Le potentiel de la lutte de pouvoir

Pour en revenir à cette halte de la lutte de pouvoir, elle a un potentiel à exploiter.

Celui de nous aider à bien définir le cadre de relation avec l’expression de nos limites et besoins respectifs. 

Alors maintenant, vous êtes en mesure de vous demander

  • Qu’est-ce qu’on peut faire pour parvenir à traverser ce chemin jusqu’à la prochaine étape ?
  • Comment faire le choix du couple conscient et intentionnel ?

Traverser la lutte de pouvoir

On prend le temps de réellement connaître l’autre.

Vous pouvez voir ça comme de l’apprentissage automatique.

En informatique, on crée des intelligences artificielles qui vont apprendre au fur et à mesure.

Plus vous leur donnez des informations, plus elles vont être en mesure de répondre à vos besoins pertinemment.

Elles peuvent même avec l’ensemble de leurs données anticiper et prédire des schémas et aussi la résolution de ces derniers.

Dans la relation, c’est la même chose. Plus on connaît l’autre, plus on saura

  • comment l’aborder
  • quels sujets sont sensibles
  • comment répondre à nos besoins respectifs
  • quelles limites ne pas franchir
  • dans quelle direction on va ensemble et quel avenir on a envie de co-créer dans la relation. 

On aura plus besoin de supposer, de sur-intérprêter, de penser à la place de l’autre.

On connaîtra très bien notre partenaire, on verra les crises arriver et on sera en mesure de les aborder plus sereinement parce qu’on sera outiller pour.

Dans un couple intentionnel, on a conscience qu’on ne peut pas transformer l’autre mais que, par contre, on a le pouvoir de transformer la relation. On apprend à habiter ensemble dans un espace où personne n’a raison ni tort.

Créer un espace sécuritaire

Créer cet espace n’est pas forcément facile et c’est pour ça qu’il y a des accompagnements qui existent comme la thérapie de couple ou le coaching amoureux qui vont vous permettre grâce au regard extérieur d’un professionnel de faire évoluer votre façon de communiquer, votre connaissance de l’autre, la résolution de vos problèmes etc. 

J’espère que vous y voyez plus clair concernant cette étape du voyage du couple.

Je vous invite à regarder vos précédentes relations ou votre relation actuelle pour voir où est-ce que vous êtes déjà situé dans ce voyage.

Si aujourd’hui, vous stagnez à cette étape, je vous invite à prendre rendez-vous avec moi, en solo ou en duo afin de vous outiller en direction du renouveau amoureux !