Sélectionner une page

Il existe 5 manières de manifester notre amour selon Gary Chapman, auteur du livre Les langages de l’amour.

Nous avons tous notre langage de l’amour qui ne correspond pas forcément à celui de notre partenaire. Ainsi, cela créé parfois des incompréhensions et des tensions. Nous avons parfois l’impression de ne pas être aimé alors que nous communiquons simplement sur des canaux différents.

Dans cet épisode, je vous parle de ces fameux langages.

  • Quels sont-ils ?
  • Comment connaitre le notre et celui de notre partenaire ?
  • Quelles sont les nuances que je peux apporter sur cette thématique en tant que Love coach

Retranscription

Cette semaine nous allons parler des langages de l’amour. Parmi mes auditeurs et auditrices, je sais que certains d’entre vous ont déjà lu ou sont familiers avec ces fameux langages de l’amour. Il en existe 5 et ils ont été mis en avant par l’auteur Gary Chapman dans son livre du même nom.

Si vous avez lu ce livre, les langages de l’amour, je vous invite tout de même à écouter la suite de ce podcast car j’aimerais apporter des nuances et ma propre vision de cette expression de l’amour.

Ces langages de l’amour, je vais vous en parler car la découverte de ces derniers étaient une véritable révélation pour moi lorsque j’ai lu ce livre il y a quelques années. Aujourd’hui j’ai un peu plus de recul sur son contenu mais je le trouve toujours autant riche en apprentissage.  e que je trouve particulièrement intéressant dans la connaissance de ces langages est que c’est applicable à absolument toutes nos relations.

Je vais ainsi vous expliquer, dans un premier temps, de quoi il s’agit :

  • Quelles sont ces différents langages de l’amour ?
  • Qu’est-ce que cela signifie ?
  • Comment connaître notre langage ainsi que celui de notre entourage ?

Pour terminer je vous parlerais de comment est-ce qu’on utilise cette connaissance des langages de l’amour pour tisser des liens profonds.

Qu’est-ce que les langages de l’amour ?

Alors pour vous expliquer simplement, si nous voulons communiquer efficacement avec d’autres personnes, prenons par exemple des personnes venant d’un pays différent du nôtre nous allons devoir apprendre leur langue ou ils vont devoir apprendre la nôtre.

Par exemple, si je pars au Japon. Je vais essayer de parler aux personnes en Japonais afin de me faire comprendre. Il y aussi la possibilité de parler en anglais pour être compris ou encore que la personne en face de moi comprenne et parle le français.

Si on ne dispose d’aucune de ces possibilités, on aura beaucoup de difficulté à communiquer.

En effet, je peux essayer de parler espagnol à la personne alors qu’elle n’en parle pas un mot. Elle ne comprendra pas ce que j’essaye de lui dire.

Pour le domaine de l’amour c’est la même chose. Il existe 5 langages par lesquels nous exprimons et recevons de l’amour. Il se trouve que nous n’avons pas tous les mêmes langages prédominants au même titre que je sais parler français ou anglais mais je ne parle pas encore le japonais. 

Le réservoir d’amour

Dans nos relations aux autres, l’image que l’on pourrait avoir en tête pour l’amour ressenti par la personne en face de nous est celle d’un réservoir qui se remplit au fur et à mesure qu’on lui apporte de l’amour.

Lorsque ce réservoir est rempli par un de nos langages préférés, il se remplit très vite. Par contre, quand on le remplit par un langage qui nous parle moins, ce réservoir se remplit un peu mais beaucoup plus lentement.

Pour l’instant, c’est peut-être encore un peu flou mais j’en viens au fait.

Vous avez peut-être déjà eu l’impression de donner beaucoup à l’autre et que vos efforts pour montrer votre amour n’étaient pas reconnus. À cela, s’en suit généralement une incompréhension voire un sentiment d’injustice car on a l’impression de donner beaucoup à l’autre mais que ce n’est jamais assez bien.

Une des possibilités à cette situation est que le réservoir d’amour de la personne est vide, ou presque.

C’est-à-dire, que l’amour que cette personne reçoit, votre façon de lui exprimer votre amour est branché sur un canal qu’elle comprend assez peu. Chaque personne va avoir une façon qui lui est propre d’exprimer son amour mais aussi de le recevoir. Comme dans mon exemple sur le Japon, si j’essaye de parler espagnol à mon interlocuteur et qu’il ne connaît pas cette langue, il aura de la difficulté à comprendre le message que j’essaye de lui faire passer. 

Le vide affectif

Ainsi, certaines personnes vont se retrouver avec un réservoir presque vide et se sentir mal-aimées tout simplement parce que le réservoir a été rempli avec un langage qui touche assez peu la personne. J’insiste quand même sur le fait que ce que c’est uniquement une des possibilités pour laquelle on peut avoir le sentiment de donner et de ne rien recevoir.

Pour en revenir à cette problématique justement, comment est-ce qu’on fait pour y remédier ? La première étape c’est de connaître ces différents langages. Une fois qu’on les connaît, il est plus facile de les repérer puisqu’on a conscience qu’ils existent. 

Les 5 langages de l’amour

Il y en a donc 5. Les paroles valorisantes, les moments de qualités, les cadeaux, les services rendus et le toucher.

Les paroles valorisantes

Les paroles valorisantes comme son nom l’indique c’est tout type de paroles qui vont avoir comme impact de valoriser.

Cela peut-être :

  • des compliments
  • de la valorisation
  • ou encore des appréciations.

Bien entendu, il faut que ce soit sincère et que cela ait un lien avec l’unicité de l’autre.

Je précise cela puisque, les compliments sur le physique par exemple ne vont pas être ceux qui touchent le plus. Notre physique, c’est pas quelque chose pour lequel on a fait exprès. Je veux dire par là, une personne qui fait énormément de sport par exemple pour avoir le corps idéal selon sa propre norme, ce qui est valorisé, plus que le résultat finalement c’est toute l’énergie et toute la détermination qu’elle a pu mettre pour arriver à avoir ce corps là.

C’est pour ça que le compliment, plus que sur le physique, touchera cette personne parce qu’il relèvera d’un accomplissement qui lui est propre. Cela viendra mettre en avant une de ses valeurs fortes qu’elle exprime. Ainsi, je pense que cela fait souvent plaisir de recevoir un compliment sur notre physique mais il y a tellement de possibilités d’appréciations d’une personne que le compliment physique, à mon sens, ce n’est pas ce qui va toucher le plus. 

Exemples de paroles valorisantes

Pour ne citer que quelques exemples de paroles valorisantes, il peut y avoir:

  • Cela m’a fait plaisir de passer du temps avec toi.
  • Je suis heureuse de t’avoir dans ma vie.
  • Merci pour cette conversation, j’ai beaucoup aimé discuter avec toi.
  • J’adore quand tu fais ça.
  • C’était vraiment une bonne idée que tu as eu de faire ça.
  • J’admire l’énergie que tu as mis dans ce projet.
  • Je trouve que tu es une belle personne.
  • Quand je suis avec toi, je me sens apaisée.
  • Félicitations pour ton diplôme.
  • J’aime beaucoup ta sincérité.
  • Tu as de nombreuses qualités et celle que j’admire le plus chez toi en cet instant est ton aisance à communiquer.

J’espère que cela vous donnera envie de valoriser les personnes auxquelles vous tenez. C’est mon langage de l’amour numéro 2. Par conséquent, quand je reçois vos retours positifs comme je vous le disais en début d’épisode cela me fait déborder d’amour.

L’inconfort face à ce langage

Cela dit, avec ce langage, il se trouve que ce n’est pas parlant pour tout le monde. Il y a des personnes qui n’ont pas eu l’habitude d’être valorisé et qui n’ont pas non plus appris à valoriser. Cela peut ainsi sembler incohérent pour eux voire inconfortable de recevoir des compliments ou des appréciations.

Si vous faites parti de ces personnes là, s’il vous plait ne mettez pas en doute la parole valorisante de l’autre.

Ce n’est pas parce que vous ne le ressentez pas de cette façon ou vous ne porter le même regard sur vous-même que cela signifie que ce n’est pas sincère.

Acceptez la valorisation, sans l’invalider.

C’est quelque chose qui peut parfois être compliqué parce qu’on peut avoir pris l’habitude de refuser les compliments.

Je vais d’ailleurs vous partager une phrase qu’on m’a dite et que j’ai imprimé pour m’en rappeler. C’était:

“écoute et prends les compliments que nous te faisons. Nous te renvoyons une image positive car c’est le reflet de ta personne.”

Dans mon cas, c’est beaucoup parce que je manquais à cette époque d’estime de moi-même, ce n’est pas lié une méconnaissance de cette forme d’amour. Mais cette phrase là écoute et prend les compliments, je la trouve très importante. Je pense qu’on a rien à perdre en acceptant un compliment donc à aucun moment on a besoin de rentrer dans un débat avec l’autre pour lui dire qu’il a tort de nous avoir fait un compliment.

Les moments de qualités

Passons au deuxième langage: les moments de qualités. Personnellement, c’est mon langage de l’amour numéro un. 

Cela correspond à faire des choses ensembles. 

Ce qui est important, ce n’est pas ce qu’on fait mais plutôt comment on le fait. 

Un moment de qualité ne dépend pas de l’activité mais de la connexion établie avec l’autre. 

Exemples de moments de qualité

Par exemple: avoir une conversation où on se coupe de toute distraction, c’est un moment de qualité. On est vraiment dédié à l’autre, dans une écoute 100%. Si on regarde une série ensemble ou un film, cela ne compte pas vraiment pour un moment de qualité parce qu’on a été dans une posture passive et on a pas créé de lien avec l’autre.

Un moment de qualité, ça peut être une

  • balade
  • conversation
  • activité nouvelle partagée.

C’est l’intention et la création de la connexion qui va permettre d’en faire un moment qualitatif.

J’insiste un peu là-dessus parce que y a des couples qui vivent ensemble, qui se voient tout les jours et ceux qui n’ont pas ce langage dans leur top 2 ont généralement du mal à appréhender la logique de leur partenaire.

Moments de qualités éteints

Puisque cela mène généralement à cette phrase :

“On ne fait rien ensemble”

Alors que en soit, les personnes se voient tous les jours donc c’est complètement incohérent pour celui qui ne comprends pas les moments de qualités. Parce que si, on fait plein de choses ensemble. On :

  • regarde des séries
  • discute en rentrant du travail
  • dort ensemble
  • ait la cuisine
  • s’occupe de l’administratif etc.

Je suis désolée de faire dans le cliché de la vie à deux mais c’est une situation assez fréquente finalement où on perd la connexion émotionnelle qui est recherchée par le moment de qualité. On peut avoir besoin de retrouver cette connexion émotionnelle sans que ce soit l’un de nos langages de l’amour dominant. Un moment de qualité c’est du partage. J’ai envie d’ajouter toute les nuances de l’arc en ciel à ce langage en vous parlant plus précisément des échanges de qualité et de la communication de qualité mais on verrait ça ultérieurement, cela nécessite un épisode entier.

Les cadeaux

Ensuite, il y a les cadeaux. Un cadeau est un cadeau quand il est donné inconditionnellement. Ce n’est n’est pas un cadeau quand il est là pour camoufler une erreur ou parce que vous attendez quelque chose en retour. Dans les langages de l’amour, le réservoir d’amour d’une personne ne se remplira pas s’il s’agit d’un cadeau de remerciements. 

Un cadeau est spécifiquement pensé pour l’autre. 

Cela demande d’apprendre à connaître à l’autre. Apprendre à connaître ses goûts. Faire preuve de curiosité pour aller à la recherche des attentions qui vont toucher l’autre. Le cadeau n’a pas besoin d’avoir une valeur monétaire. 

L’important dans les cadeaux est le symbole.

C’est un symbole physique, concret de l’amour que l’on porte à la personne. Cela peut-être une playlist, un dessin, une lettre, une danse sexy pour l’autre, un week-end, des vacances, un voyage, un handpan, un nouveau micro pour enregistrer, un appareil photo etc.

Il peut arriver que des personnes n’acceptent pas les cadeaux pour plein de raisons différentes mais je pense qu’il est important de ne pas en faire une affaire personnelle. Cela ne veut pas forcément dire que la personne n’accepte pas votre amour. Je pense à des personnes minimaliste ou zéro déchet qui ne vont pas vouloir accepter qu’on leur offre du matériel parce que cela ne correspond pas à leur valeur et c’est aussi qu’on peut faire preuve de curiosité pour aller toucher l’autre d’une façon si c’est le cas.

Les services rendus

Quatrième langage, les services rendus. Ce langage là correspond aux gestes que l’on peut faire pour aider l’autre. Tout comme les cadeaux, rendre service est un acte inconditionnel où on attend pas en retour. Si l’objectif en tout cas est de témoigner son amour pour quelqu’un. Il y a un nombre incalculable de possibilités. 

Exemple de services rendus

  • Ranger l’appartement ou la maison
  • Faire les courses
  • Laver la voiture
  • Réparer quelque chose
  • Monter un meuble
  • Installer des étagères
  • Déboucher les toilettes 

La subtilité de ce langage là est qu’il est préférable de demander à la personne concernée si cela lui ferait plaisir d’être aidé sur ce sujet.

Si vous vous mettez à re-organiser mes placards par exemple, vous ne m’aurez pas rendu service même si votre cœur est à une place bien intentionnée. 

Le toucher

Enfin pour terminer, le dernier langage, le toucher.

C’est un de nos besoins qui est vital. On l’a depuis qu’on est bébé. C’est le toucher qui permet au bébé de maintenir un contact avec la personne qui prend soin de lui. On le voit bien quand des actes de tendresse tout simple comme les caresses qui suffisent parfois à calmer les pleurs d’un enfant.

Dans le toucher, il va y avoir :

  • bisous
  • caresses
  • contact physique avec l’autre
  • sexualité.

C’est un de nos sens qu’on connait bien donc c’est un langage assez clair à comprendre. Le toucher a son impact tout comme l’absence de toucher en a un aussi. Cela dit, on a tous un rapport différent avec le toucher. Si on a des vécu des violences liées à ce sens, ce n’est pas le langage d’amour le plus agréable et il y a une réticence au toucher possible. Si c’est le cas, ce qui est important c’est de respecter le rythme de la personne de façon a ce qu’elle puisse re-découvrir le toucher d’une manière agréable. 

Les facteurs du toucher

Il y a 3 facteurs importants 

  • Moment du toucher
  • Façon de toucher
  • L’endroit où on touche

Cela demande de l’observation et de l’écoute. C’est à la personne qui reçoit le toucher qui est en mesure d’exprimer si c’est adapté ou non, peu importe ce qu’en pense la personne qui a envie de le donner. Et puis dans le doute aussi on demande à la personne si elle aime cette façon d’être touché etc. 

Par exemple, si je viens tout juste de raconter quelque chose qui me pèse sur le coeur et que je viens tout juste de finir de pleurer. Je n’aurais pas forcément envie de démarrer des préliminaires en vue de faire l’amour.

De même, si je suis très en colère, je peux ne pas supporter à cet instant t le contact physique. C’est pour cela qu’observer la situation est important.

Nos langages de l’amour dominant

Ainsi, parmi ces 5 langages, on en a deux qui vont nous toucher plus que les autres. Notre partenaire en a deux également et peut-être deux différents.

Comment faire pour connaître son propre langage ?

Et bien on regarde comment nous, on exprime notre amour à l’autre. Par quel biais, est-ce qu’on essaye de montrer que l’on tient à lui. Est-ce qu’on a tendance à valoriser l’autre, lui faire des cadeaux, rendre des services, le toucher ou organiser des moments privilégiés.

De même, pour avoir une idée du langage de l’autre. On conscientise comment notre partenaire exprime son amour aujourd’hui. C’est-à-dire qu’on sort sa loupe et on enquête. On regarde sur une semaine, où est-ce que l’autre a réalisé le plus d’action qui correspond à un geste d’amour.

La communication au coeur des langages de l’amour

Une fois que vous connaissez votre langage, n’hésitez pas à le communiquer.

Cela dit, si vous connaissez votre langage et que vous dites à votre partenaire voilà comment j’aimerais que tu exprimes ton amour pour moi et que votre partenaire ne remplit pas votre réservoir de cette façon là. On ne créé pas de tensions là dessus.

Différencier demandes et exigences

Quand on connaît son langage, on ne peut pas exiger de l’autre qu’il nous donne de l’amour que par ce canal là. Je pense que c’est vraiment important d’en avoir conscience parce que j’ai mis du temps à le réaliser moi-même. Je me disais que c’était presque de la mauvaise foi de connaître mon langage est de ne pas communiquer de l’amour par ce biais mais du tout en fait et c’est pour ça que j’ai insisté sur le fait qu’on peut avoir du mal à exprimer de l’amour ou le recevoir par certains canaux en fonction de notre histoire et de notre expérience.

Si par exemple, mon partenaire, adore que le lit soit bien fait au carré.

Son langage de prédilection c’est les services rendus. Je peux, une fois de temps en temps, faire le lit de façon parfaite comme il aime. Mais tout le temps en fait non. Parce qu’à un moment donné quand bien même, j’aime mon partenaire, je n’en pourrais plus de lui rendre service en faisant le lit de cette façon. Je serais agacée, je le ferais à reculons et ça ne deviendra plus une source d’amour mais de rancœur parce que je me forcerais.

Quand on connaît le langage de l’autre, on peut venir remplir son réservoir de cette façon si c’est juste pour nous à cet instant là. Si on a un pic d’amour, une envie d’en distribuer on connaît la notice d’utilisation de l’autre comme ça.  Mais à aucun moment on ne peut exiger que l’autre ne communique avec nous que d’une certaine façon. On reconnaît les attentions de l’autre même si sa démarche remplit moins vite notre réservoir, cela le remplit tout de même et mérite toute notre gratitude.

Aller plus loin

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, vous pouvez lire le livre :