Sélectionner une page

La désillusion amoureuse est la deuxième étape du voyage du couple. Je vous parlais de la première étape de ce voyage, l’état amoureux, dans un précédent article.

Ainsi, après la lune de miel, les étoiles plein les yeux, c’est la désillusion qui pointe le bout de son nez.

Dans cet épisode je vous parle des enjeux de cette étape mais aussi de la démarche dans laquelle être afin d’effectuer la transition de la façon la plus douce possible. Je vous invite à écouter ce sujet sur le podcast ou découvrir sa retranscription juste en dessous.

Le voyage du couple

Chaque couple fait un voyage qui comprend 5 étapes. La dernière étape étant un espace de connexion, d’épanouissement et de liberté qui est merveilleux.

C’est-à-dire que le couple harmonieux et complice dont vous rêvez probablement, existe.

Mais celui-ci demande du temps et des efforts.

Cette thématique du voyage du couple, je la trouve très importante parce que lorsqu’on a conscience de ces différents jalons, où est-ce que nous on en est dans notre relation, cela permet d’aborder les difficultés avec un peu plus de légèreté.

De même, lorsqu’on les connaît on va être davantage en mesure de passer à l’étape suivante.

Le love coaching pour passer d’étapes en étapes

Une des raisons pour lesquelles j’exerce ce métier est que j’aimerais beaucoup voir davantage de couples épanouis. En grandissant, on a pas forcément tous des modèles de couple qui nous inspirent. Cela peut arriver qu’on ne croit plus du tout en l’amour et à un épanouissement possible dans le couple.

Mais aussi, ce sujet est important car on croit parfois que l’amour coule de source alors qu’il est encore bien souvent source d’incompréhension, doutes et amertume. 

Dans ce voyage en 5 parties, malheureusement, on estime qu’environ 80% des couples stagnent à l’étape 3 et je dis malheureusement, parce que cette étape là, l’étape 3 ce n’est pas la plus fun du tout. Mais ne brûlons pas les étapes puisqu’aujourd’hui je vais vous parler de la numéro 2.  

Mon objectif c’est qu’à la fin de cette lecture vous puissiez observer les relations amoureuses que ce soit les vôtres ou des personnes qui vous entourent et identifier quand vous ou ces personnes entrent dans cette étape.

Rappel sur l’état amoureux

Brièvement, pour vous rappeler ce que je disais sur la première période du voyage du couple. Je vous parlais de l’état amoureux. Le fait d’être amoureux, c’est la période des papillons dans le ventre, de l’aveuglement amoureux.

En soi c’est ce qu’on appelle aussi lune de miel. C’est un coussin moelleux rempli du bien-être que nous procure le fait d’aimer et être aimé sous l’influence de nos hormones. 

Ces fameuses hormones sont là pour une fonction biologique précise, la reproduction. Donc elles ne peuvent pas durer éternellement.

La désillusion amoureuse

Ainsi, suite à ces doux instants survient la désillusion amoureuse. 

La première chose à savoir est que les deux personnes dans le couple n’entrent pas forcément dans cette étape au même moment. Qu’on ait conscience ou non de cette halte dans le voyage du couple, cela reste une période de fragilité pour les amoureux. C’est quand même plus facile quand on sait que cette étape existe puisque

  1. on va être en mesure de la repérer et de prendre de la hauteur sur ce qu’on vit.
  2. On a conscience que ce qu’on vit n’a absolument rien d’anormal.

Cette étape là n’est déjà pas confortable et c’est pire si on rajoute une couche de tension et de questionnements en restant ancré dans l’idée que ça ne devrait pas se passer comme ça.

Remettre les pieds sur Terre

Alors à quoi ressemble cette étape ? Et bien, il s’agit du retour sur terre.

On était comme sur un petit nuage, c’était merveilleux et on retombe à la surface.

On se rend compte que notre partenaire n’est pas aussi parfait que ce qu’on croyait. Ou du moins même si on avait quand même conscience que l’autre ne pouvait pas être parfait, cette fois-ci on constate davantage ses défauts, puisque nos oeillères ont été retirés. On va ainsi être plus critique et aussi beaucoup plus souvent déçu.

C’est une période où on continue de s’accrocher à nos attentes illusoires. C’est-à-dire qu’on s’est créé nous même une image de l’autre pendant l’état amoureux. On a fantasmé un idéal et essaye de se raccrocher à cette illusion qu’on a constitué. 

On va ainsi commencer à douter de soi, douter de l’autre et douter de la relation. 

Les issues possibles de la désillusion amoureuse

Il y a des couples qui se séparent pendant cette période. Pour certains c’est bénéfique.

C’est assez fréquent de se mettre en relation avec quelqu’un qu’on ne connaît pas vraiment donc cette phase permet d’une certaine façon de vérifier nos visions respectives de l’amour et de l’avenir qu’on peut construire à deux.

Cela dit, il y a aussi le cas où des couples se séparent mais c’est vraiment lié à l’inconfort de cette phase de désillusion. On peut arriver jusqu’à remettre en doute plusieurs choses comme

  • “Est-ce que j’ai vraiment déjà amoureux.se ?”
  • “Finalement, je ne sais pas si cette personne m’a vraiment déjà plu ?”
  • “Tout m’irrite chez l’autre, est-ce que ça peut vraiment sur la durée ?”

La dernière question peut persister en phase 3 du voyage mais on verra cela dans un prochain article

Les caractéristiques de la désillusion amoureuse

Dans l’ensemble, Il y a deux verbes qui peuvent caractériser cette phase c’est ignorer et nier.

Dans le sens où, on a envie de s’accrocher un peu plus à l’état amoureux, on s’agrippe à notre idéal alors on refuse d’admettre que cette étape là est terminée. On essaye d’ignorer que cette étape existe et on nie que l’autre est imparfait parce qu’on a envie de continuer à l’idéaliser.

C’est-à-dire qu’on passe en fait d’une acceptation de l’autre qui était totale à une acceptation un peu plus conditionnel. Bien entendu ça fait mal de se rendre compte qu’on accepte pas totalement l’autre et qu’il y a des choses qui ne nous plaisent pas. 

La transition de l’état amoureux à la désillusion peut être plus ou moins douce. Cela dépend beaucoup de la maturité affective. C’est plus ou moins brutal en fonction du degré d’idéalisation de l’autre.

Personnellement, pendant un moment je parlais beaucoup de l’état amoureux et de la désillusion amoureuse à mon chéri parce que je sentais qu’il y avait de l’idéalisation et je me protégeais un peu en prévision pour éviter que la transition ne soit trop violente.

Ce n’est pas forcément la chose à faire dans le sens où il ne m’avait rien demandé et il est parfaitement libre de vivre son expérience amoureuse à son propre rythme. Mais à titre informatif, on en fait ce qu’on veut de cette connaissance sur les deux premières étapes du voyages. Personnellement, je trouve que c’est important de les connaître.

Naviguer sereinement dans la désillusion amoureuse

La démarche à suivre quand on est dans cette phase c’est d’être dans une forme de responsabilisation. Ce n’est pas l’autre qui nous a caché qui iel était vraiment.

C’est vraiment nous qui construisons notre idéal et c’est évident que personne ne peut gagner une compétition avec un idéal surréaliste. Quand on est dans une dans forme de responsabilité par rapport à ce qu’on vit, c’est pas forcément confortable mais on se sent davantage en mesure de gérer la situation.

Ce qui est le plus dur dans cette étape c’est le choc et la surprise. C’est ça qui fait mal. D’ouvrir les yeux tout d’un coup. Mais quand on sait que ça fait partie du jeu, on sait qu’on va descendre de notre petit nuage, on peut l’anticiper. Anticiper dans le sens où on ne va pas être dans un rejet qui crée beaucoup de tensions à l’intérieur de nous.

Etat amoureux et désillusion amoureuse

En résumé l’état amoureux peut durer jusqu’à 3 ans maximum et suite à celui-ci c’est la désillusion amoureuse qui survient.

Bien entendu, la désillusion amoureuse peut arriver bien avant les 3 ans et les deux personnes dans le couple n’entrent pas dans cette phase nécessairement au même moment.

C’est une étape où l’idéalisation qu’on a de l’autre est mise à mal. On doute de soi, de l’autre et du couple. On est beaucoup plus critique et souvent déçu. C’est une période fragile pendant laquelle on va vraiment prendre conscience que c’est entre guillemets un travail du quotidien de vouloir aimer l’autre tel qu’il est. On prends un peu plus conscience que notre acceptation de l’autre n’est pas inconditionnelle en tout temps.

Vous souhaitez construire une relation solide et durable ? Je vous invite à prendre rendez-vous avec moi. Je serais ravie de vous accompagner sur ce chemin.