Sélectionner une page
Aujourd’hui, je vais parler des différentes stratégies de fuites.

Qu’est-ce qu’une stratégie de fuite ?

Il s’agit de comportements qu’on va mettre en place consciemment ou inconsciemment pour éviter de mettre le nez dans certaines choses qui nous dérangent.

Je vais en parler sous le prisme du couple mais c’est valable dans n’importe quelle relation et n’importe quel domaine de vie donc je vous invite à découvrir ce sujet jusqu’au bout.

Peu importe le statut de relation dans lequel vous êtes.

Au passage, entre nous, je pense que chaque épisode du podcast ou article sur le blog peut être bénéfique à découvrir, qu’on soit célibataire ou en couple.

Cela dit, il y a peut être certains sujets qui parlent moins que d’autres à un instant t.

Je trouve que c’est un bon moment pour moi de vous parler de cette thématique de la fuite puisque c’est quelque chose que j’ai moi-même expérimenté à un niveau personnel dernièrement et souvent quand je vis quelque chose, ça me donne l’inspiration d’en parler parce que je suis passée par là aussi et que j’ai eu à dépasser cette chose. Donc comme ça a été un sujet pour moi récemment, on y est. 

Les stratégies pour aborder un problème

Dans la vie quand on doit faire face à un problème, il y a 5 stratégies fréquentes qu’on peut employer dont la stratégie de fuite.

Qu’est-ce qu’une stratégie de fuite ? C’est une stratégie d’évitement. On peut l’employer à n’importe quel moment de notre vie et on met cela en place afin de faire face à un problème. 

On le fait de deux manières différentes :

  • Soit on anticipe le problème et on évite qu’il se présente à nous. On éloigne donc la situation qu’on juge problématique.

Par exemple, je suis en train de m’attacher à toi, cela me fait peur. Je crains d’être blessé donc il serait préférable qu’on en reste là tout de suite.

Ou encore, il existe un sujet de conversation, on a connaissance qu’il est sensible alors on le passe sous silence. Il devient une forme de tabou. Donc il y a  cet éléphant dans la pièce qui est présent. On sait qu’il est là, mais on regarde de l’autre côté.

  • Soit on fuit de façon très concrète

Ainsi, cette deuxième forme d’évitement, c’est la fuite pure et dure.

C’est s’extraire immédiatement de la situation, dès lors qu’elle se présente. Cela peut être partir d’une conversation en cours, quitter la pièce sans aucune explication. Ne pas répondre à des messages qui ne nous conviennent pas. 

Ces stratégies de fuite, j’en parle bien entendu dans le cadre d’une situation où on est ni en danger physique ou psychique.

Pourquoi mettons-nous en place ces stratégies de fuite ?

Je vais vous donner plus d’exemples de stratégies de fuite et je pense que cela pourra résonner en vous. Je vais juste encore alimenter un peu le contexte avant.

La complexité de nos liens

Ce qu’il se passe dans les relations c’est que maintenir le lien est quelque chose de complexe.

Nous sommes des êtres différents et cette différence n’est pas toujours aisée à gérer.  Celle-ci vient parfois, voire souvent nous titiller. Cette différence peut venir réveiller certaines blessures qu’on a encore à guérir.

Quand on choisit un partenaire, on se met en relation avec quelqu’un qu’on connait peu en général.

De même lorsque nous connaissons la personne depuis longtemps un ou une amie de longue date. Nous ne la connaissons pas encore sous un aspect de relation amoureuse.

Ainsi, quoiqu’il arrive, il y a des choses qu’on ne perçoit pas au début. Des choses qui plus tard vont devenir source de problèmes. La personne avec laquelle on se met en couple, c’est une personne qui, encore et encore, va venir solliciter notre croissance, notre évolution.

Un exemple que je trouve assez parlant, est que :

Si je suis assez rigide, très organisé et que mon partenaire est plutôt bohème. Cela va créer un espace de friction où je voudrais rapatrier mon partenaire sur mon terrain pour qu’il soit plus organisé, qu’il soit plus comme moi et à l’inverse mon partenaire aura surement envie que je sois plus fantaisiste et insouciante.

Ces deux façons d’être ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Nos tentatives de rapatriement de l’autre sur notre terrain

Ainsi dans la relation tout les moments où je voudrais une organisation rigide vont être challengé par la façon de faire différente de mon partenaire. Donc la sollicitation de croissance, ce sera pour moi d’être peut-être moins dans le contrôle et pour mon partenaire d’être un peu plus structuré. Et donc ce sont ces aspects là qui sont des opportunités de croissance. Quand on les vit, par contre, cela peut être très déroutant et ressembler à une forme d’incompatibilité amoureuse.

Le voyage d’un couple

Cela rejoint donc ce que je mentionnais précédemment. Il est compliqué de rester en lien avec l’autre. D’autant plus quand la période de lune de miel est terminée. Pour rappel dans un couple il y a 5 étapes :

Je mentionne cela à nouveau parce que lorsqu’on entre dans cette troisième étape, c’est une période de reproches, de critiques, de blame et de rejets. On est en insécurité affective dans la relation.

On a tendance à s’affoler. Que faire ? Est-ce la fin de la relation ? Notre partenaire qui jusque là était incroyable est désormais l’être capable de réveiller nos blessures et qu’est-ce que c’est douloureux. 

Exemples de stratégies de fuite

Alors pour éviter de se confronter à cette éventuelle douleur on met en place les fameuses stratégies de fuite. C’est ce qu’on appelle aussi faire l’autruche. Dans certains cas, ces stratégies sont très visibles et dans d’autres cas au contraire c’est très subtil.

Parmi les fuites dans la relation on observe :

  • le fait de se consacrer aux enfants
  • remplir l’agenda de sorties entre amis
  • laisser la télévision allumé en permanence ou regarder série et films à outrance
  • se réfugier dans des activités de bricolage ou des travaux
  • jouer aux jeux vidéos pendant des heures
  • faire du sport à haute dose
  • préparer un événement sportif ou un concours
  • s’investir professionnellement, faire de longues heures au travail
  • s’investir dans de l’associatif
  • être tout le temps sur son téléphone
  • voyager
  • faire la sieste
  • jardiner

Et je pense qu’avec cette liste vous pouvez déjà voir à quel point cela peut être subtil comme stratégies de fuite.

Ces différentes activités sont naturelles, sources de joies et d’accomplissement et il peut être difficile de différencier ce qui fait partie du style de vie et ce qui permet d’éviter le couple. Par conséquent, difficile de discerner ce qui permet d’éviter d’être en lien avec l’autre.

Nous ne mettons pas ces stratégies en place pour nuire à l’autre.

On ne le fait pas parce qu’on est méchant mais parce qu’on a envie de se sentir vivant et ce qu’on arrive pas à trouver ou retrouver dans le couple on part le chercher à l’extérieur. Si bien que, parfois, avec ces stratégies, il n’y a même plus de place pour notre partenaire.

Et les exemples que je vous ai donné sont des façons “saines” de fuir. Dans le sens où se sont des choses qui permettent de parvenir à de l’accomplissement personnel ou une meilleure santé. Mais il existe d’autres fuites, qui vont être plus grave et avoir un impact plus fort sur la relation. Comme :

  • les maladies
  • l’adultère
  • les dépendances que ce soit aux drogues dont l’alcool, aux écrans, aux jeux etc.

Prendre la responsabilité de cesser la fuite

Notre responsabilité dans la relation, dans le nous, dans le couple qu’on choisit de former va être de fermer ces fuites au sein du couple.

C’est à dire qu’il va être nécessaire de venir adresser les différentes frustrations pour rester en lien et continuer à alimenter la vie dans le couple.

Je pense que si vous lisez cet article, c’est que vous avez envie d’avoir des relations saines et harmonieuses.

Pour parvenir à cette relation consciente, il est nécessaire d’apprendre à exprimer sa vulnérabilité, de s’ouvrir à l’autre, de créer un espace de confiance et surtout, plutôt que de fuir, garder de l’énergie pour le couple et ne pas la laisser s’échapper ailleurs jusqu’à ce que la batterie soit vide.

Les bénéfices secondaires

Un peu plus tôt, je vous écrivais que ces stratégies peuvent s’appliquer dans plusieurs domaines de vie.

C’est-à-dire que les exemples de fuite que j’ai mentionnés sont des choses que vous allez faire pour éviter de faire face à d’autres choses qui ont de l’importance.

C’est ce qu’on appelle des bénéfices secondaires.

On maintient une situation qui ne nous convient pas complètement parce qu’on y trouve un avantage.

C’est généralement subtil et on ne s’en rends pas toujours compte. Je vous ai dit que c’était un sujet pour moi donc j’ai envie de brièvement vous en dire plus.

Mes fuites personnelles

Je ressens pas mal d’anxiété depuis plusieurs semaines e et dernièrement, j’ai fait vraiment beaucoup de crochet. Le crochet c’est une forme de thérapie pour moi sauf que j’étais beaucoup dans l’excès.

Cela me permettait de libérer de la dopamine et de l’endorphine pour me donner un sentiment de bien-être instantané. Sauf que le fait de prendre tout ce temps pour faire du crochet c’est du temps que je n’accorde à d’autres sujets qui sont inconfortables à gérer. Donc stratégie d’évitement je fais du crochet et je repousse le moment où je devrais enfin passer à l’action. 

C’est ce qui s’est produit pour moi. J’avais conscience et même encore aujourd’hui si ça m’arrive j’en ai conscience qu’il s’agit d’une stratégie d’évitement. Et je pense que c’est un premier pas très intéressant d’en avoir conscience.

Exercice : J’identifie mes stratégies de fuite

Alors pour clôturer, j’aimerais vous proposer un exercice. Celui d’observer vos fuites. De parvenir à discerner là où il s’agit d’un style de vie et là où il s’agit d’une fuite.

Je vous invite donc à faire la liste des différentes choses que vous faites pour éviter de faire face à votre partenaire. Pour reprendre quelques éléments, cela peut être :

  • retarder le moment où vous allez vous coucher 
  • organiser systématiquement vos vacances avec des amis
  • rester tard au bureau
  • s’occuper des enfants excessivement
  • bricoler tout le week-end etc.

Je le répète, cet exercice est compliqué puisque ces activités ont des bénéfices et relèvent de notre liberté individuelle.

Le but c’est d’être en mesure de dire

“Quand je fais ça, c’est pour éviter d’être avec toi.”

Ce n’est ni bien, ni mal. C’est une fuite qui a un impact. Qui permet de s’échapper de l’inconfort que peut procurer la relation à un instant t.

Quand on choisit de mettre un terme à une fuite c’est qu’on est conscient.e que notre partenaire nous veut du bien. Qu’iel n’est pas un ennemi.

Il n’y a pas une bataille à gagner.

Les conflits et l’inconfort peuvent se gérer à deux avec une bonne communication. Nous avons des blessures qui peuvent se réveiller et ce n’est pas notre partenaire le.la responsable de ses blessures.

Pour cet article, je me suis très largement inspirée d’un chapitre du livre suivant :

Je vous invite à lire ce livre si le coeur vous en dit. 

Par ailleurs, si vous souhaitez identifier vos fuites dans la relation et vous épanouir dans votre relation, n’hésitez pas à réserver votre séance de coaching avec moi !