Chacune de nos rencontres nous permettent de murir un peu plus. Nous arrivons à mieux comprendre nos attentes, nos besoins et nos désirs dans le couple. Tout au long de notre vie, nous pouvons passer par plusieurs phases. Désert amoureux, rencontre à la chaîne, besoin de se recentrer sur soi etc.

Qu’est-ce que les relations inachevées ?

Durant ces périodes, nous rencontrons parfois des personnes qui ne nous laissent pas indifférentes. Des personnes avec qui nous n’avons jamais vraiment pu construire quelque chose mais nous sommes pourtant persuadés que cela aurait pu fonctionner.

Cela peut être :

  • une rencontre en voyage
  • un amant d’un soir
  • une liaison qui se termine à cause de facteurs extérieurs

Ceci n’est qu’un échantillon des possibilités, Il existe beaucoup de cas de figure et les psychologues américains ont étudié ce phénomène qui s’appelle limerence.

La limerence est un état d’esprit qui résulte d’une attirance romantique pour une autre personne et qui comprend généralement des pensées et des fantasmes obsessionnels. Elle se caractérise par le désir de mener ou de maintenir une relation avec l’objet de son amour et de voir ses sentiments devenir réciproques.

Ainsi, les relations dites inachevées sont des relations qui nous laissent un goût amer. Nous nous sommes vu construire quelque chose avec l’autre. Selon nous, il y avait match. Parfois, c’est notre égo qui parle, notre esprit de conquête, vexé de ne pas avoir été envisagé comme partenaire officiel. D’autre fois, c’est notre intuition qui nous dit de foncer. 

Quoiqu’il en soit, il s’agit de relations qui ne fonctionnent pas, qui ne s’inscrivent pas sur la durée et pourtant nous nous acharnons. Nous essayons de faire fonctionner quelque chose qui ne peut pas fonctionner.

Quel est leur impact ?

Elles sont très frustrantes. C’est un peu comme ces histoires qui ont commencé à être écrite pour que finalement l’auteur s’arrête en cours de route. On ne connaitra jamais la fin officiel, on ne sait pas comment le récit se termine. De fait, cela laisse place à l’imagination et de nombreux scénarios.

Il est compliqué de se détacher de ce type de relations car :

  1. Nous avons tendance à idéaliser ce qu’il s’est passé
  2. Nous alimentons le fantasme du « Et si c’était différent », « Cela aurait pu fonctionner »

Nous avons généralement conscience qu’elles ne fonctionnent pas mais nous ne mesurons pas leurs pouvoir destructeur. Certaines personnes, qui ont finalement trouvé un partenaire qui leur convient sont même parfois prêtes à mettre en péril leur équilibre quand la relation inachevée revient.

Pourquoi ? Par besoin de clôture. Un besoin de tourner la page une bonne fois pour toute. Satisfaire la pensée que nous avons besoin d’obtenir ce que nous voulions et nous pouvons désormais aller de l’avant.

On peut ainsi parfois observer ce scénario :

  1. A aimerait une relation exclusive avec B
  2. B n’est pas intéressé et entretient de façon explicite une relation sex friend avec A
  3. B met un terme à la relation
  4. A pense toujours que cela aurait pu fonctionner
  5. A se met en couple avec C
  6. B revient dans la vie de A
  7. A a envie de se laisser tenter et retenter l’expérience avec B

L’estime de soi fragilisée

Il est fréquent de prendre personnellement ce type de relation.

  • Pourquoi cela n’a pas fonctionné ?
  • Est-ce que je n’étais pas assez bien ?
  • Ai-je fait quelque chose de mal ?
  • Aurais-je du patienter davantage ?

Les remises en question peuvent être nombreuses et les montagnes russes émotionnelles démarrent. Nous avons l’impression d’être en « échec amoureux » et nous sommes dans l’incompréhension.

Bien sûr, dans certains cas c’est important de se remettre en question mais parfois le pourquoi n’est pas important. Quand on est dans cette dynamique de questionnement, nous nous remettons en question en pensant que c’est nous le problème alors que nous n’avons même pas pris la peine, objectivement de vérifier que nous avions un avenir ensemble.

Si la personne est indisponible, si elle dit ne pas vouloir s’engager, il faut la croire. Elle donne ses règles du jeu dès le début et oui, même si elle a conscience qu’elle vous fait du mal cela ne l’empêchera pas de revenir car elle apprécie votre compagnie et que vous l’autorisez à revenir dans votre vie.

Bien entendu, ce n’est pas évident de mettre un terme a une relation quand nous sommes attachés à l’autre mais il est possible de changer nos perspectives pour aller de l’avant.

L’indisponibilité amoureuse

Quand nous sommes dans cette dynamique d’aller vers des relations qui n’ont pas d’avenir, nous continuons à alimenter le même schéma. Notre cerveau aime ce qu’il connait. Plus nous allons vers des personnes qui ne souhaitent pas s’engager avec nous, plus nous serons attirés par ce type de personne.

Ainsi, nous nous rendons indisponible et ne voyons pas les rencontres qui ont du potentielles autour de nous. Quand bien même nous les voyons, elles ne nous conviennent pas puisque rien ne peut égaler l’idéal que nous avons créé. Personne ne peut rivaliser avec la chimère de l’être parfait placé sur un piédestal.

Se libérer du passé

Alors que faire pour s’en sortir ?

Tout d’abord, il est important de prendre du recul sur ce que nous vivons. Pensons-nous vraiment que la personne faite pour nous, celle avec qui nous avons un possible futur nous ignorera ? Est-ce vraiment cela que nous souhaitons considérer comme l’amour idéal, une belle relation prometteuse ?

Nos partenaires potentiels ne sont-il pas plutôt ceux qui nous aiment, souhaitent partager un bout de chemin avec nous et s’investissent dans la relation pour qu’elle évolue ?

Serait-il temps de faire de la place à une autre relation, plus épanouissante dans notre vie ? N’avons-nous déjà pas donné beaucoup de notre énergie si précieuse ?

Ensuite, il faut prendre la décision de cesser cette relation. C’est un peu comme lorsque l’on souhaite arrêter de fumer. Il ne suffit pas de se dire qu’on aimerait bien arrêter, il faut prendre prendre la décision. Une fois cette décision prise, on peut passer aux actions.

Dans un premier temps, couper les ponts peut être efficace. Il est difficile de sortir une personne de notre tête quand celle-ci fait partie de notre quotidien, une coupure est fréquemment bénéfique. Ensuite, pleurer est important. Pleurez autant que vous en avez besoin pour vivre votre deuil et tourner la page. Le sport est généralement une activité bénéfique pour prendre soin de soi dans ce type de cas.

En résumé :

  1. Observation
  2. Décision
  3. Action

Il s’agit là uniquement de pistes de réfléxion à explorer si vous êtes dans cette situation. Vous êtes unique et votre cas l’es aussi alors il se peut que vous ne vous retrouviez pas l’ensemble des descriptions et c’est tout à fait normal. Si vous souhaitez être accompagné de façon personnalisé dans cette démarché n’hésitez pas à réserver une séance de coaching. Nous pouvons démêler ensemble ce qui est du domaine du fantasme et ce qui s’apparente à des faits.

Par ailleurs, si vous avez un moment à me consacrer, je serais touchée que vous preniez un moment pour répondre à ce questionnaire. Il me permettra de mieux cibler vos attentes et répondre à vos besoins de façon adéquate.

 

Répondre au questionnaire